A la découverte du parapente

A la découverte du parapente

10 novembre 2021 0 Par Stef

Sentez la brise sur votre visage et survolez de magnifiques paysages sont entre autres ce que vous ressentirez pendant une session de parapente. En plus de ça, il ne nécessite qu’un petit matériel pour débuter. Nous vous menons dans cet article à la découverte de ce magnifique sport plein air. 

Parapente : qu’est-ce que c’est ? 

Conçu en 1965 et dérivé des parachutes, le parapente vient de l’abréviation de 2 mots : para et pente. C’est alors un parachute conçu pour les pentes. Normalement, le parapente classique vole à une vitesse de 35 km/h (sans freins et sans accélérateur).

Si besoin, la vitesse peut être augmentée à 45 voire 50 km/h en activant un accélérateur pendant le vol. Certains modèles de compétition parviennent même à atteindre les 60 km/h. Les pilotes de parapente sont appelés parapentistes.

Comment fonctionne le parapente ? 

Les parapentes ont historiquement été conçus comme une double surface, avec un caisson et une entrée d’air à l’avant du bord d’attaque. Pour que l’aile s’approche de l’aile de l’avion et atteigne sa forme finale, elle a besoin d’une vitesse initiale, ou vent relatif, suffisant pour permettre à la toile de se remplir d’air et de former le profil aérodynamique requis. Il y a deux manières : si il n’y a pas de vent, il doit être créé artificiellement par un élan.

En courant, le bord d’attaque s’élève et le caisson se remplit. Si la vitesse est suffisante, le parapente prendra forme et montera au dessus de la tête. S’il y a du vent, il suffit de tourner le bord avant dans le vent, et le vent fera tout le travail. Une fois l’aile gonflée, son principe de fonctionnement est à peu près le même que celui d’une aile d’avion : les surfaces inférieure et supérieure de l’aile vont se bosseler vers le haut, générant ainsi une portance.

Qui peut faire parapente ? 

Il n’y a pas d’âge maximum pour apprendre le parapente, heureusement. Le parapente est ouvert à toute personne pesant plus de 25 kg et moins de 110 kg. Cependant, les mineurs ont besoin d’une autorisation parentale. Le vol est affecté par les conditions météorologiques.

Plus important encore, vous devez être motivé et en bonne condition physique pour pouvoir courir et piloter votre parapente. Un certificat médical de non-contre-indication à la pratique du parapente de moins de 6 mois est exigé.

A lire aussi : Quelles sont les contre-indications au saut en parachute ?

À quel moment sera-t-il impossible de voler ?

Certaines contraintes peuvent amener à ce que vous ne puissiez pas faire du parapente. D’abord quand il pleut. Voler sous la pluie est impossible car les parapentes ne sont pas conçus pour voler dans des environnements humides.

Ensuite, des vents trop forts sont dangereux pour décoller. S’il dépasse 30 km/h, le vol sera annulé. De plus, vous avez besoin de visibilité. Si la couverture nuageuse est trop faible et gêne une bonne visibilité, le vol sera également annulé.

Le parapente est très populaire en montagne

Même la nuit ! Les réglementations aériennes interdisent de voler plus de 30 minutes après l’heure légale du coucher du soleil.

De plus, des phénomènes météorologiques dangereux peuvent devenir un obstacle au vol. Les nuages ​​orageux sont dangereux. En fait, un seul orage affecte fortement la météo locale et peut provoquer rapidement la grêle, le vent, la pluie et même la foudre.

À quelle hauteur peut-on aller en parapente ?

La réglementation aérienne limite la hauteur maximale des parapentes à 5850 m (FL195). Cependant, cette hauteur maximale est également réglementée en France en fonction de la zone géographique. Prenant la plaine comme exemple, l’altitude la plus élevée est de 3500 m (FL115). Dans les Pyrénées et les Alpes, certaines zones sont classées en Classe E, jusqu’à 5850 m.

En plus de la réglementation, le parapente est avant tout un aéronef qui est affecté par les phénomènes météorologiques (comme les courants d’air chaud et les vents ascendants). C’est pourquoi le record d’altitude en parapente est de 32 000 pieds, soit plus de 9 753 mètres après que le pilote ait rencontré un orage !

Quels matériels pour faire du parapente ? 

Si d’après tout ce qui a été dit, le parapente vous tente, il faut connaitre le besoin de matériels adéquats afin de voler et de vivre des sensations fortes de ce sport de plein air. Pour cela, pensez à être accompagné par un expert en la matière. En ce qui concerne les matériels, nous avons notamment besoin de : 

  • Une voile : particulière à la conduite qui a des matières brutales et rudes
  • Une sellette
  • Un parachute de secours
  • Une radio
  • Un altimètre, qui indique l’altitude
  • Un variomètre, qui indique la vitesse verticale
  • Un GPS

En effet, il est essentiel à ce que vous preniez en compte un certain nombre de paramètres avant de choisir vos équipements. Il s’agit entre autres de votre poids, de votre expérience, les conditions de vol ainsi que celle du site et la manière de voler.

Commencer son premier vol

Pour un tout premier vol, il est intéressant de voir pour faire du bi-place, vous serez accompagné sous le même parapente par un professionnel diplômé et cela vous permet de vivre les premières sensations.

Un spot très connu pour ce type de vol est sur Annecy, vous pouvez réserver directement sur internet sur ce site : https://www.deltaevasion.com/nos-activites/parapente.html, très sérieux et reconnue.

Ensuite, si vous souhaitez vous y mettre seul, vous devrez trouver une école de parapente pour apprendre les bases et voler en toutes sécurité. Il en existe vraiment beaucoup, vous les trouverez sur le site de la fédération de vol libre ici : https://efvl.ffvl.fr/carte_choisir_ecole.