Randonnée en Aubrac : ce qu’il faut faire absolument

Randonnée en Aubrac : ce qu’il faut faire absolument

25 mai 2022 0 Par Stef

Vous aimez la nature brute ? Randonner dans les grands espaces ? La culture montagnarde et la gastronomie ? Découvrez l’Aubrac, terre sauvage aux paysages de steppe.

Où se situe l’Aubrac ?

A cheval sur les trois départements de l’Aveyron, du cantal et de la Lozère, l’Aubrac est un plateau granitique qui oscille entre 1000 et 1400 mètres d’altitude. Il est délimité par trois rivières : Le Lot au sud, la Colagne à l’Est et la Truyère au Nord.

Terre d’élevage des vaches de race Aubrac, c’est un territoire qui se prête parfaitement à la randonnée, et à la découverte à pied.

Randonnée sur l’Aubrac

La randonnée en Aubrac est une activité qui vaut vraiment le coup d’être vécue. Vous pouvez la pratiquer seul ou en groupe. Vous pouvez également demander les services d’une guide de randonnée en Aubrac, spécialisé en moyenne montagne, et qui connait le pays comme personne.

Visitez un buron à l’ancienne

Les burons de l’Aubrac, petites maisons en pierres, très basses, bâties au ras du sol, étaient autrefois utilisés par les buronniers. Ces hommes étaient des éleveurs de vaches qui occupaient ces grands espaces l’été, à la saison de la fabrication du fromage.

La découverte du patrimoine culinaire

L’aligot

C’est le plat emblématique de l’Aubrac. C’est une purée de pommes de terre dans laquelle on a rajouté de la tomme fraiche et de la crème fraiche. Cet aliment est cuit sur un feu vif dans une grosse bassine en fonte ou en métal. Certains la frottent préalablement à l’ail pour donner plus de gout. L’aligot est prêt quand il file, c’est-à-dire quand on l’étire au point de former un long fil de la bassine à la cuillère en bois.

Le thé d’Aubrac

Le calament à grandes fleurs est une plante sauvage avec laquelle on confectionne le thé d’Aubrac. Séchée, cette plante connue depuis l’antiquité se consomme en infusion. On la trouve dans les sous-bois de hêtres ou de sapins en altitude. Elle est abondante en Aubrac et il est courant de la trouver à la carte des bars et des restaurants du pays.

Le fromage : La tome (de vache), le Cantal, l’Ecir

Pays d’élevage de la vache, l’Aubrac propose une gamme de fromages à pâte pressée. Le Cantal et l’Ecir sont des spécialités laitières et fromagères bien connues au-delà de la région.

Trois restaurants, trois visions différentes

Bras à Laguiole

C’est un restaurant gastronomique et panoramique connu dans le monde entier. Sébastien Bras a pris la suite de son père Michel, et propose des repas extraordinaires à base de fleurs sauvages, des produits naturels et régionaux. Longtemps, le restaurant le Suquet à Laguiole a été le seul restaurant de Midi-Pyrénées avec trois étoiles au guide Michelin. Aujourd’hui, il a décidé d’abandonner ses étoiles pour garder une plus grande liberté.

Chez Germaine à Aubrac

C’est un restaurant traditionnel où l’on sert les plats de la région. Plus qu’une table, c’est une institution. En plus de son célèbre aligot parfaitement filant, on y trouve une excellente fouace confectionnée par Valérie, la petite fille de Germaine, qui a repris le restaurant. Et quel bonheur d’y déguster un bon thé d’Aubrac au coin de la cheminée.

Le buron de Born

C’est une auberge conviviale où se croisent les randonneurs, surpris de trouver là des gens du pays, et des ainés venus de très loin venus y déguster la charcuterie, le fromage et les mets régionaux. Souvent, un accordéon est sorti de derrière les fagots. S’improvise alors des chansons anciennes en occitan.

Les prés, les ruisseaux, les cascades, les forêts de l’Aubrac

Les grandes étendues sont fleuries en été, les champs sont tapissés de narcisses, de jonquilles, de reine des prés ou de gentiane. En hiver, la neige recouvre le paysage d’un blanc immaculé. Le gel s’accroche aux clôtures et on y retrouve une désolation presque sibérienne.

Au printemps et en été, les ruisseaux sont le royaume du vairon, du goujon et de la truite fario. La pêche à la sauterelle ou à la mouche noire est alors pratiquée par les puristes venus de toute la région.

Les forêts sont secrètes et sauvages. Les cèpes y sont abondants à l’automne, et il n’est pas rare en forêt de tomber sur des parterres de myrtilles.

On y trouve quelques belles cascades comme celle des Plèches (Pont de Nègre), du Deroc, du Devez ou du Saut du Loup.

Conclusion :

Découvrir l’Aubrac en randonnée relève presque d’une marche initiatique, d’un retour aux sources, tant les paysages sont grandioses et pleins de poésie.

C’est en parcourant ses paysages et en rencontrant les gens qui y vivent que vous comprendrez comment le temps a sculpté ce caractère d’exception.